Hippolyte RAYNAL [1805-1864]

Lot 115
Aller au lot
Estimation :
100 - 120 EUR
Hippolyte RAYNAL [1805-1864]
Poète [Les difficultés de la vie (manque d'amour, ruine familiale, errance, chute morale) le firent commettre des vols - il fut condamné à 6 ans de travaux forcés - Il écrivit à Béranger pour lui envoyer quelques poésies - Celui-ci l'encouragea et vint en cour d'assises parler avec intérêt du poète]. Lettre aut. sign., 2p in-8 plus page d'adresse avec cachets postaux, Paris, 18 juillet 1834, à un étudiant. Il vient seulement de recevoir le numéro de son journal et sa charmante lettre et l'en remercie. « Écrivez, monsieur, écrivez. Suppléez par votre talent à celui qui me manque, car je vous avouerai que le débit de mon livre n'est pas en liaison du sacrifice que j'ai fait en le publiant. « La société à laquelle il m'a bien fallu dire un peu son fait,n'aime pas que l'on ne lui parle point à genoux. Dieu me garde cependant de prendre devant elle cette attitude ! ». « trop de malheurs arrivent, trop de crimes se commettent par la faute de tous : il n'est pas mal que le chien devienne enragé quand on l'a trop battu ». « Mordez Monsieur, mordons : l'époque est bonne : il y a de la joie pour la dent ». « Un infortuné poète, amoureux et sans habits vient encore d'être repêché dans la Seine où l'on précipités sa misère et le désespoir. Faisons cliqueter des os à l'oreille des riches : ce sera un cauchemar pour leurs nuits et de l'épouvante pour leur mort » [En cette année 1834, Raynal avait fait paraître « Malheur et Poésie »].
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue