MONACO AYNARD GUIGUES DE MORETON DE CHABRILLAN [1869-1950]

Lot 212
Go to lot
Estimation :
150 - 200 EUR
MONACO AYNARD GUIGUES DE MORETON DE CHABRILLAN [1869-1950]
Il revendiqua le trône princier de Monaco en 1925 suite à l'adoption officielle de Charlotte Louvet (devenue princesse Charlotte de Monaco). Son arrière-grand-mère était la princesse Honorine de Monaco, elle-même petite-fille du prince souverain Honoré de Monaco. Intéressante correspondance de 4 LAS (totalisant 16p in-8), Paris, mars 1930 à juillet 1931, à son avocat au sujet de sa revendication. Il lui présent la lettre de Charles III à sa grand-mère dans laquelle réside «la reconnaissance des droits éventuels» ainsi que la copie de lettres du Prince Albert de juillet 1913. Il se dit épouvanté d'être assiégé par les photographes. Il est content du rapport de son correspondant et propose de le faire paraître, ce qui «établira nettement mes droits et ce faisant, je travaillerai, peutêtre, en collaboration avec d'éventuelles folies de la jeune Charlotte, si non pour moi, du moins pour mes enfants». En juillet 1931, Chabrillan apprend que le Prince de Polignac va autoriser sa fille à se marier et celle-ci aurait l'intention de renoncer à ses droits dés maintenant en faveur de ses futurs enfants. Il ne peut rester sans réagir, car si le Prince de Monaco disparaissait sans qu'il ne soit intervenu, on prendrait pour acquis sa reconnaissance des droits des enfants de «la bâtarde du Prince». Belles pages de la saga du Rocher!
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue