René MARAN [Martinique 1887 - 1960]

Lot 108
Go to lot
Estimation :
90 - 100 EUR
René MARAN [Martinique 1887 - 1960]
Écrivain [Il fut administrateur colonial et traita dans son oeuvre des excès du colonialisme - Il fut le premier Noir à obtenir le Prix Goncourt en 1921 avec « Batouala »]. Lettre aut. sign., 1p in-4, Vinneuf (Yonne), 13 août 1934, à un confrère. Il profite de sa retraite loin de Paris pour mettre à jour sa correspondance. « J'ai mené ces derniers mois une vie extraordinaire. Je me suis brusquement aperçu qu'il me fallait sortir de mes rêveries et chercher des collaborations pour vivre. C'est la seule fois qu'il m'a été donné de me servir de mon « titre » d'ancien prix Goncourt, depuis 1921. Ma timidité, faite d'orgueil, de désintéressement et de discrétion, m'avait jusqu'ici préservé de ce travers odieux. Il m'a fallu, à mon coeur défendant, battre un peu monnaie d'un succès ancien, pour trouver à gagner mon pain. L'art pour l'art ne vaut rien. Il faut d'abord vivre ». La lettre de son correspondant lui a fait grand plaisir. Il n'a que faire de l'opinion de M. Chauvelot. « Le seul critique du Mercure dont l'opinion m'importait, c'était vous ». Il n'enverra pas son ouvrage à Chauvelot. S'il tient à en parler, « qu'il le demande à Albin Michel ». « Écrire pour instruire et pour mettre au point ses propres acquisitions spirituelles, je ne connais pas d'autre règle littéraire ». Il lui a semblé que son correspondant partageait cette façon de voir. « Vous comprenez maintenant pourquoi je suis si peu fréquent ».
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue