Rare statue figurant un singe assis, tenant…

Lot 93
10 000 - 15 000 €

Rare statue figurant un singe assis, tenant…

Rare statue figurant un singe assis, tenant une banane dans ses mains qu'il porte à sa bouche. Son visage présente une expression intense, accentuée par les yeux grands ouverts, dirigés vers le ciel, et par des plaques de métal découpées et cloutées. Bois, recouvert de plaques de cuivre et de laiton maintenues par des agrafes primitives. Celles-ci sont agrémentées d'un décor poinçonné en pointillés, réalisé avec minutie et maîtrise. Dans la culture Fon, le singe noir représenté assis en train de manger est une référence allégorique à un épisode du règne du roi Adandozan qui régna sur son peuple entre 1797 et 1818. Les rois du Dahomey étaient tenus de payer pendant 110 ans un tribut au roi des Nagos du pays Oyo, de la Région d'Abéokuéa en pays Yoruba, actuel Nigéria. Ce tribut était composé d'hommes, de femmes, d'animaux, de tissus, de perles, mais aussi d'une somme de 2000 Francs, payable en cauris. Ce tribut représentait un tel effort financier que le roi Adandozan décida de ne plus l'honorer. Il remit aux émissairess Nago un parasol sur lequel était cousu une applique représentant un singe noir tenant à la main une banane, qu'il portait à sa bouche, et semblait ne pas avoir avalé ce qu'il avait préalablement mâché. Il s'agit en réalité d'une allégorie destinée au roi d'Oyo qui, n'ayant pas encore tout consommé des précédents tributs, en réclamait encore. Le roi d'Oyo considéra ce refus de payer comme un affront et déclencha la guerre Dahomey. L'héritage du roi d'Adandozan, considéré par la suite comme un tirant, a été détruit par son successeur, le roi Ghézo, et supprimé des lignées royales. Néanmoins, le Palais Royal de Ghézo a Abomey comporte un bas relief au singe, faisant allusion à cet épisode. Il est fort probable que cette statue, exemplaire inédit, commémore ce fait historique, s'inscrivant ainsi dans l'histoire du Dahomey.
59x47x50cm
Provenance: Ancienne collection de la famille Kegel-Konietzko, collecté dans les années 50 par Lore Kegel Konietzko et son fils Boris
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue