Jean VEBER (Paris, 1864 - 1928)

Lot 52
5 000 - 6 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 6 930 €

Jean VEBER (Paris, 1864 - 1928)

La Princesse qui danse (la Farandole)
Pastel sur carton marouflé sur toile Signé en bas à droite
61 x 92 cm
Jean Veber commença sa carrière comme dessinateur de presse. Mais la satire, souvent mordante, n'est qu'une facette de son talent. Il réalise en parallèle des œuvres tirant vers le fantastique, peuplées de fées, d'ogres, de princesses et de géants. Edmond Rostand s'adresse à Veber pour le décor féérique du boudoir de Rosemonde à la villa Arnaga, inspiré des contes de Perrault. La Princesse qui danse figure à l'exposition du Cercle artistique et littéraire de 1898. Dans sa critique parue dans La Nouvelle revue, François Thiébault-Sisson note: «Par la psychologie comme par la couleur, M. Jean Veber est de pure lignée française. Et sa Princesse qui danse est un conte de Perrault ensoleillé par la palette impressionniste.» (vol. 111, p. 508). Il semble que le violoniste soit l'autoportrait de l'artiste.
Provenance:
Probablement collection J. F. V. en 1930.
Vente Louviers, 1er avril 1990, lot 2.
Collection Samuel Drylewicz, Paris.
Acquis auprès de la Galerie Drylewicz, Paris.
Exposition
Probablement 1930, Exposition rétrospective des œuvres de Jean Veber, Paris, Musée du Petit Palais, cat. 74
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue