[GE'EZ]. [ROULEAU MAGIQUE (KITAB)], Éthiopie,…

Lot .B
2 200 - 2 500 €

[GE'EZ]. [ROULEAU MAGIQUE (KITAB)], Éthiopie,…

[GE'EZ]. [ROULEAU MAGIQUE (KITAB)], Éthiopie, première moitié du XIXe siècle, rouleau sur parchemin, 3 pièces cousues, 196 x 13,5 cm, texte sur une colonne, texte copié à l'encre noire et rouge, 3 dessins talismaniques rehaussés de couleur: composition avec des visages humains et motifs ornementaux; un ange gardien; une composition avec croix éthiopiennes (Bon état général, quelques ratures ou corrections ultérieures apportées aux textes à l'encre violette, traces d'attaches en début et en fin de rouleau). MANUSCRITS EN GE'EZ (et en amharique) Nous proposons à la suite deux exemples de rouleaux magiques provenant d'Éthiopie, rédigés en ge'ez (et en amharique) et illustrés de dessins talismaniques rehaussés de couleur. En Éthiopie, la différenciation entre le rouleau de parchemin et le codex relié est très nette. Le codex conserve un écrit institutionnalisé, alors que le rouleau s'adapte aux besoins spécifiques de son possesseur, lui fournissant les prières et les images dont il a besoin pour se protéger et se soigner. Le parchemin doit être préparé par les dabtara (clercs assermentés, en marge de l'Église) avec la peau d'un mouton ou d'une chèvre sacrifiés pour le malade, et la longueur de la bande de parchemin doit être (généralement) égale à la taille de l'individu. En usage préventif ou thérapeutique, le rouleau se porte roulé dans un étui en cuir et accroché en collier autour du cou ou, comme cela devait être le cas pour ceux-ci, ou lorsqu'ils sont très larges, en bandoulière. En usage curatif, on le déroule devant la personne alitée, et la magie devient active. Les images canalisent l'énergie négative, malfaisante des démons; le texte garantit l'aide des anges, des saints, de la Vierge et du Christ. Le texte est souvent composé d'extraits évangéliques, de psaumes mais aussi d'incantations magiques et d'exorcisation. La pratique de ces rouleaux magiques et thérapeutiques est ancienne (XVIe siècle) et on sait que ces rouleaux étaient souvent destinés aux femmes malades ou possédées (voir les travaux de J. Lemercier, Les rouleaux magiques éthiopiens, Paris, 1979, avec la reproduction de quelques 30 rouleaux ; Art that Heals: The Image as Medecine in Ethiopia, New York, 1997)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue